Quoi de nouveau Doc ?

 

 

A vrai dire, on ne peut pas dire que ce deuxième millénaire ait apporté du nouveau en matière de rock. On remarquera surtout une extrême diversification du genre avec la création, comme l'on dit en langage marketing, de nombreux marchés de niche. Ainsi certains pratiquent le revival Rockabilly, d'autres estiment que l'époque la plus "pure" du rock était le Mersey Beat et ressortent coupes Beatles et gilets de cuir. D'autres répondent : non ! Et s'affublent de coupes de cheveux à la Brian Jones. Il y a aussi ceux qui prétendent que le Punk n'est pas mort et qui, en conséquence, arborent coupe à l'iroquoise et tatouages. N'oublions pas les tenants du Power Pop, du Psychédélisme, du Garage Punk, etc.

 

Certains essaient de recréer l'affrontement Beatles / Rolling Stones : voir Oasis contre Blur. Et puis, il y a des groupes tels que The Rapture, Placebo, The Vines, Franz Ferdinand ou encore Primal Scream qui parfois sont intéressants mais dont, en général, je n'arrive pas à écouter un album entier. Prenons l'exemple de Primal Scream et de son leader Bobby Gillepsie (c'est un groupe écossais fondé sur les cendres des Stones Roses, de Felt et de Jesus and Mary Chain). Ce combo a fait de très bonnes choses et d'autres... Musicalement, il oscille entre rock expérimental avec une pointe d'Electro et rock à la Dolls, Stones avec des titres comme "Dolls", "Country Girl" ou "Swastiska Eyes". Ces trois titres sont excellents mais j'ai du mal à écouter en entier l'album XTRMNTR d'où est extrait "Swastiska Eyes".

Il en est de même avec Sonic Youth dont j'apprécie la reprise de "Ca plane pour moi" de Plastic Bertrand et c'est pratiquement tout.

Il y a aussi des groupes comme The Strokes qui prétendent reprendre le flambeau du Velvet Underground mais qui sont loin de leur modèle. On peut aussi citer DollHouse qui revendique l'héritage du MC5 mais n'est pas héritier qui veut.

N'oublions pas la Medway scene et son leader Billy Childish, fondateur des Pop Rivets, de Thee Milkshakes, Thee Mighty Caesars, Buff Medway, Musicians of the British Empire. Ce pur "génie" joue depuis la fin des 70's un rock inspiré par Bo Diddley, Chuck Berry, les Kinks, Dowliners Sect et a enregistré une bonne cinquantaine de LP. Il a aussi créé des groupes comme Thee Headcoatees, les Delmonas, Thee Headcoats et a inspiré des formations comme The Bristols, les Masonics, The Green Hornets. Bref Billy Childish est un mouvement à lui tout seul !

 

Notons aussi des tentatives réussies de marier dans un cas Janis Joplin et AC/DC avec les DT's (album Nice'n'Ruff) ou Tina Turner et le MC5 avec les Bell Rays (album Have a little faith). Pour rester dans le même esprit, on fait du neuf avec du vieux, certains (Jon Spencer Blues Explosion) ont ressucité André Williams (Jailbait, Bacon Fat) et ont enregistré avec lui deux albums indispensables à tout ceux qui aiment James Brown et les Stooges (Silky et The Black Godfather). Les mêmes ont récidivé avec Nataniel Mayer (disque éponyme) pour un résultat tout aussi réjouissant.

 

Ce panorama ne serait pas complet sans le Brian Jonestown Massacree ou les successeurs des Prisonners, The Solarflares ou encore Mooney Suzuki et leur rock qui sent bon la sueur, les Lords of Altamont, les Mumies et leur jeu de scène déjanté.

 

Finalement, ce deuxième millénaire n'est pas si mal que ça !

 

Primal Scream : Country Girl

André Williams : Jailbait