Jack l'éventreur et Screamin' Lord Sutch

 

Jack l'éventreur
Huh-uh-huh-uh-huh-uh-huh-uh, aaaaaaaah!
Wuaaaaah
L'éventreur, Jack l'éventreur

Il ya un homme qui marche dans les rues de Londres la nuit
L'éventreur, Jack l'éventreur
Avec un petit sac noir plein de...
L'éventreur, Jack l'éventreur
Il a un grand manteau noir sur le dos
L'éventreur, Jack l'éventreur
Eh bien, c'est un chat, un gros, je dois lutter contre la haine
L'éventreur, Jack l'éventreur

Quand il marche dans les rues
A toutes les filles qu'il rencontre, il demande, est-ce que votre nom est Marie la sanglante ?
Uaaaaaaah!

L'éventreur, Jack l'éventreur
L'éventreur, Jack l'éventreur

Quand elle se promène dans les rues, il n'est jamais loin derrière
L'éventreur, Jack l'éventreur
Avec son petit sac noir et son obsession
L'éventreur, Jack l'éventreur
Eh bien, il la rattrape presque quand les lumières baissent
L'éventreur, Jack l'éventreur
Parce que c'est le moment où il commence sa sale, euh, éventration
L'éventreur, Jack l'éventreur

Quand il marche dans les rues
A toutes les filles qu'il rencontre, il demande, est-ce que votre nom est Marie la sanglante ?
Uaaaaaaah!
L'éventreur, Jack l'éventreur
L'éventreur, Jack l'éventreur

Scotland Yard ne le prendra jamais, parce qu'il est trop malin
Il est beaucoup trop intelligent
Mm, mais s'ils le font, mec, ils auront : l'éventreur - yeah!

L'éventreur, Jack l'éventreur
L'éventreur, Jack l'éventreur

Eh bien, on n'est jamais à l'abri dans les rues de Londres
L'éventreur, Jack l'éventreur
Chaque fois que Jack l'éventreur montre  son visage
L'éventreur, Jack l'éventreur
Donc, jolies petites filles, écoutez mes conseils
L'éventreur, Jack l'éventreur
Et n'allez pas dans les rues de Londres la nuit
L'éventreur, Jack l'éventreur

Quand il marche dans les rues
A toutes les filles qu'il rencontre, il demande, est-ce que votre nom est Marie la sanglante ?
Uaaaaaaah!

L'éventreur, Jack l'éventreur
L'éventreur, Jack l'éventreur

Wuaaaaah ....

 

"Jack The Ripper", Screamin' Lord Sutch

 

 

Des pas de femme dans une ruelle sombre du quartier de White Chapel, Londres. Un horrible hurlement de femme. Jack l'éventreur a encore frappé ! Non, rassurez-vous, ce n'est qu'une chanson, une horrible plaisanterie d'un certain Screamin' Lord Sutch.

 

Qui est ce Screamin' Lord Sutch qui ose mettre en musique l'horrible et monstrueuse saga du tueur/éventreur de la fin du 19ème siècle anglais ?

C'est un certain David Sutch qui a choisi son pseudonyme en référence à son idole, Screamin' Jay Hawkins. Comme lui, il est fasciné par l'imagerie macabre, les films d'horreur et préfigure ce que fera plus tard un Alice Cooper.

 

A l'instar de son modèle, Lord Sutch utilise le gymnick du cercueil. Là où Hawkins jaillit d'un cercueil en hurlant "Je t'ai jeté un sort !", Sutch est porté vers la scène dans un cerceuil par quatre hommes habillés de vestes léopard. Une fois sur scène, il jaillit de la sinistre boite tandis que les musiciens attaquent le premier morceau du concert.

 

"Jack The Ripper", produit par le légendaire Joe Meeks, est sorti en 1963 en Angleterre et en Allemagne sur le label Decca. Très vite, la chanson est bannie par la BBC. Mais "mieux vaut de la mauvaise publicité que pas de publicité du tout", le scandale fait connaitre Screamin' Lord Sutch. Ce dernier avec son groupe les Savages verra passer dans les rangs de ses musiciens la crème du rock anglais (Ritchie Blackmore, Nickie Hopkins).

 

"Jack The Ripper" a été repris par de nombreux groupes. Citons la version réjouissante de Casey Jones & The Governors, celle de Mötorhead, celle de Link Wray, la version Hard Rock de Juda Priest, la version garage des Fuzztones, la version des White Stripes, un autre version garage mais canadienne celle-là par les Gruesomes. La dernière en date est celle du groupe garage-punk The Horrors qui redonne vie au monstre de White Chapel.

 

Screamin' Lord Sutch qui est mort en 1999 après une vie passée à jouer du rock grand guignol peut être satisfait de sa descendance et nul doute que les morts du cimetière où il est enterré l'entendent hurler : "Haaaaaaaargh!!!!!".