Turn on, Tune in, Drop out ou l'avènement du rock psychédélique

 

Au début, il y avait Thimoty Leary, Ken Kesey et ses Merry Pranksters et une molécule nommée acide lysergique plus connue sous le nom de LSD. L'acide, autre nom du diéthylamide de l'acide lysergique provoque de fortes hallucinations et a des effets comparables à ceux de la mescaline et de la psilocybine. A la fin des années 50 et à la suite d'expériences de l'armée et dans le domaine psychiatrique, le LSD est utilisé à des fins plus "distractives". Thimoty Leary et d'autres vont proner son usage à des fins d'expansion de la conscience. L'acide, en effet, a des effets psycho-actifs et entraine des perturbations des cinq sens. Certains vont même jusqu'à prétendre qu'ils ont rencontré Dieu. Toujours est-il que ce puissant hallucinogène restera légal jusqu'en 1966 et que l'augmentation de sa consommation va être foudroyante.

 

Cela ne sera pas sans effet sur les musiciens de rock de l'époque qui vont abondamment consommer ladite molécule. C'est principalement à San Francisco que va naitre le rock psychédélique mais il ne faut pas oublier Austin, Texas, ou officie le 13th Floor Elevators. Car le groupe de Rocky Erikson, le 13th Floor Elevators est l'un des premiers à faire référence au psychédélisme avec son 1er album : The Psychedelic Sounds of The 13th Floor Elevators. Mais revenons à San Francisco où un groupe nommé The Charlatans, le 1er groupe de la scène de San Francisco, fait ses armes au Red Dog Saloon le 1er juillet 1965. Les Charlatans connaissent bien les Merry Pranksters de Ken Kesey (Vol au dessus d'un nid de coucous), ils s'habillent comme des dandys de la fin du 19ème siècle et jouent un rock inspiré du country et du blues. Leur musique est assez peu représentative de ce que va devenir le rock psychédélique : longs solos de guitare, influences orientales, distorsion et paroles qui font allusion à l'idéologie hippie. Il faut toutefois mettre au crédit des Charlatans le fait d'avoir été des précurseurs de la scène hippie. Le groupe n'a enregistré qu'un seul album, Alabama Bound, mais on trouve aussi une excellente compilation avec pas mal d'inédits dont "We're not on the same trip" (On n'est pas du même bord) qui résume bien leur attitude face à la société bien pensante de l'époque. A noter aussi que parmi les ex-membres du groupe, George Hunter a fait une belle carrière de graphiste, Dan Hicks a connu quelque succès avec ses Hot Licks, Mike Wilhelm après avoir fondé Loose Gravel a rejoint Chris Wilson (ex Loose Gravel) dans les Flamin Groovies, autre groupe de San Francisco atypique.

 

Mais ce sont surtout des groupes comme le Jefferson Airplane, Grateful Dead, Country Joe and the fish, les Doors, Quicksilver Messenger Service, Steve Miller Band qui vont populariser la version West  Coast du psychédélisme. Dans cette mouvance, on peut aussi citer Love, The Electric Prunes, Moby Grape, Savage Resurrection, Frumious Bandersnatch, Spirit, Sons of Champlin et beaucoup d'autres qui dans leur musique ou dans les paroles font référence à la révolution psychédélique. Des groupes arrivés comme les Byrds s'inspirent du psychédélisme (Eight Miles High). Il en est de même pour les Beach Boys (Good Vibrations) et les Mama's and Papa's (California Dreamin').

 

De l'autre coté de l'Atlantique, les groupes anglais réagissent et l'on voit apparaître le Pink Floyd, Soft Machine, Tomorrow, les Deviants, The Smoke. Les groupes majeurs de l'époque, Beatles (Sergent Pepper Lonely'hearts club band), Stones (Their satanic majesties request), Who (I can See For Miles, Tommy), Pretty Things (SF Sorrow), Small Faces (Ogden's nut gone flake) sont fortement influencés par le psychédélisme.

 

Mais bien sur, s'il y a des hauts, il y aussi des bas et il faut bien redescendre un jour du nirvana psychédélique. S'il y a le festival de Woodstock en 1969 qui succède à Monterey Pop, il y a aussi Charles Manson et Altamont, le rêve est fini, le mouvement hippie s'auto détruit. Après l'espoir d'un monde meilleur, l'amertume de lendemains qui déchantent.

Quicksilver Messenger Service